In Actualités, Articles & Billets

Je me souviens de Brel.

Rivés sur ce cap: “entreprendre en conscience” ( y tendre, toujours plus !) nous menons avec grand bonheur le Labo à bon port grâce à ces humains tout autour et puis bien sûr grâce à vous !

Pas un restaurant, pas un café, puis parfois un peu des deux ! C’est dans l’optique d’une cuisine accessible et transparente que je décidais de créer un lieu ouvert où la passion de cuisiner s’offrirait à vos yeux lorsque vous dégusteriez votre café.

Le Labo.

Un lieu qu’on a monté avec des objets de seconde vie, dans une optique de consommation responsable ! Des produits délicatement choisis chez nos producteurs préférés, des herbettes que viennent aussi parfois de votre jardin … !

Une équipe d’humains heureux qui travaillent aussi depuis chez eux ! Un téléphone qui sonne à Turin! Une boite mail qui s’ouvre près de Sion ! Des légumes qu’on travaille en entier ! Des fonds de bière qu’on récupère pour nos vinaigrettes ! Des fonds de vin qu’on glisse tour à tour dans nos préparations douces puis salées. Du pain qu’on imagine vous servir qu’ici. Des confitures maison, le miel des copains (ou des champs d’à côté)! Des pâtes à gâteaux faites minute et des sauces culottées qu’on improvise à mesure. Un chef aussi photographe, une secrétaire parfois livreuse, des extras extras, d’autres chefs presque druides, amoureux de ces fleurs qu’on mange. Une graphiste agente de communication qui distribue autant de bonheurs que de bonnes nouvelles. La joie d’écrire des recettes qu’on a testé que dans nos têtes et de ne pas encore tout à fait savoir découper des légumes comme une cheffe . Le pari d’investir dans l’humain et dans sa bienveillance même en temps incertains. Mais surtout le bonheur de savoir que ça fonctionne par la confiance quasi inébranlable qu’on a en ces bonnes gens merveilleux et en ces produits magnifiques.

Le Labo c’est le défi d’un projet positif, local et responsable ! Fuir la grosse distribution et embrasser passionnément ce qui se fait de mieux chez nous ! Prendre le temps “d’aller à la rencontre”. Vos carottes sont magnifiques ! J‘aimerais pouvoir vous faire ressentir l’amour qu’on ressent quand on travaille des produits si parfaits ! Découper une betterave et tomber en amour puis la marier au miel et enfin… vous apprivoiser! Tendre valse de sentiments délicieux.

Nous tendons vers… Nous n’inventons rien. Nous suivons l’exemple d’une mouvance qui correspond à nos valeurs. Nous y tendons et ce travail authentique demande de l’endurance et du temps, mais nous en avons (et vous aussi) ! Certains auront la prétention d’y être et s’en targueront. Je vous promets que nous y tendons simplement, sans prétention et que ce chemin nous donne beaucoup de joie.

Pourquoi choisir cette façon de travailler? Pour une raison qui vient surement un peu d’ailleurs. L’intuition comme une religion qu’il faudra toujours choisir de suivre ceux qui travaillent la terre. Une terre bien traitée. Une terre qui prend son temps. Avec la conviction que c’est le rythme qui nous correspond le mieux.

J’aime l’idée que l’on ne peut pas avoir de tout tout le temps. La terre dicte le pas si on l’écoute sans la brusquer. Alors, j’aime l’idée que notre vrai rythme est comme celui de la terre: pas si rapide, pas si stressé, pas si pressé et beaucoup plus empreint de respect & de poésie.

J’imagine la suite et parfois je trébuche encore un peu sur le sens en son entier de ce cap que j’ai choisi. Entreprendre en conscience ! Dans une conscience de l’humain, dans une conscience du produit travaillé et dans son choix. Rester juste, tendre vers… toujours plus. Quel défi, mais quel bonheur surtout!

Je me souviens de Brel et je m’en souviendrais chaque jour ! Il n’y a que l’amour.

Recent Posts
0